Comment réussir votre prochain entretien – même si vous n’êtes pas qualifié pour le poste

Comme vous le savez peut-être, nous avons lancé « PimpMyJob », un nouveau service pour aider les chercheurs d’emploi à améliorer leur profil et décrocher un travail en Tunisie ou à l’International.
Vous pouvez d’ailleurs profiter de notre offre spéciale en visitant ce lien.


Nous connaissons tous le sentiment que procure la lecture d’une liste pour l’emploi de vos rêves. Vous vous imaginez brillamment en train de répondre aux questions de l’entretien et de vous lancer dans votre nouvelle vie, une vie où vous vous lèverez chaque jour à l’odeur des beignets fraîchement cuits (dans ce rêve, vous êtes le gérant d’un magasin de beignets très fréquenté), où vous assumerez de nouvelles responsabilités que vous apprécierez réellement et où vous porterez la même expression de gaîté folle que les personnes figurant sur shutterstock.

Abonnez-vous à la newsletter 💌

Ne ratez aucune des news créatives que nous sélectionnons pour vous ❤️

Malheureusement… Ce poste exige cinq à sept ans d’expérience dans un magasin de beignets. Vous n’avez pas assez d’expérience professionnelle, et votre cœur s’enfonce. La fantaisie commence à s’évanouir. Et vous fermez lentement l’écran de votre ordinateur portable, en jurant de ne plus jamais manger de beignets.

Attendez. Vous êtes sérieux ? Téléchargez ce CV ! Ce n’est pas parce que vous pensez que vous n’êtes pas qualifié que vous devez abandonner un emploi avant même d’avoir postulé. Nous le savons : Vous imaginez probablement un DRH aux yeux méchants, portant peut-être un monocle, écrasant votre CV dans sa main et criant « Rêve ? Comment ose-t-elle ?! »

Alors, d’accord, vous envoyez votre candidature, vous attendez avec impatience une réponse, vous pensez à traquer le responsable du recrutement, vous le traquez en fait, mais vous ne finissez pas par lui envoyer un e-mail, vous attendez encore un peu, et vous vous réveillez enfin un matin avec un message vous demandant de venir passer un entretien à une heure mutuellement convenable.

OUI ! C’est en train de se produire. Mais attendez : qu’en est-il de ces cinq à sept années d’expérience professionnelle ? Vous ne les avez pas acquises dans les six jours qui ont suivi l’envoi de votre CV, n’est-ce pas ? C’est un peu tiré par les cheveux.

Notre conseil ? Ne stressez pas à ce sujet. Andrew Caravella, vice-président des partenariats mondiaux de Sprout Social, a tenu à rappeler que les entreprises sont bien conscientes que les candidats de premier échelon ne sont pas embauchés pour être des enfants de génie. « Nous savons que vous n’avez pas l’envergure, la profondeur et les années d’expérience nécessaires parce que vous êtes à un stade plus récent de votre entrée sur le marché du travail », dit-il.

Si vous avez réussi à obtenir un entretien, il y a de fortes chances pour que le représentant des ressources humaines en monocle reconnaisse déjà votre manque de compétences mais voit dans votre CV quelque chose d’autre qui pourrait le compenser. Du peps ? De l’ingéniosité ? Le bon vieux courage ? Quoi qu’il en soit, nous vous donnons quelques conseils pour réussir l’entretien lorsque vous pensez être sous-qualifié.

Recadrez vos compétences

Dans les jours qui précèdent l’entretien, passez la liste des emplois au peigne fin (ou à un peigne ordinaire, qui fonctionnera aussi) et identifiez chaque compétence ou qualification individuelle demandée. Nous savons déjà qu’il vous en manque quelques-unes, et c’est très bien. Il vous suffit de les noter. Sérieusement, allez le faire.

C’est fait ? D’accord. Maintenant, faites une liste des compétences que vous avez déjà. Peut-être que certaines d’entre elles viennent de votre emploi actuel ou précédent. Peut-être que certaines d’entre elles proviennent de votre travail à temps partiel en tant que bénévole dans un refuge pour les singes hyperactifs. Cela n’a pas d’importance : Notez-les simplement. Sérieusement, allez le faire.

Commencez-vous à voir où cela vous mène ? Même si vous ne possédez pas toutes les compétences mentionnées dans la liste des emplois, certains aspects de votre expérience sont très probablement adaptables et peuvent être évoqués lors d’un entretien d’embauche. Ainsi, lorsqu’on vous demande : « Dans quelle mesure êtes-vous habitué à un environnement de travail chaotique », vous êtes prêt à répondre même si votre dernier emploi était dans une station thermale d’aquathérapie. Vous pouvez vous appuyer sur l’expérience que vous avez accumulée ailleurs, en donnant une réponse honnête et en comblant le fossé entre vos compétences actuelles et celles qu’ils recherchent.

Reprenez les compétences qui vous manquent

Bien sûr, nous ne disons pas qu’il faut présumer que vous pourrez toujours vous en sortir grâce à votre expérience. Même si vous n’avez que quelques jours pour vous préparer (parfois moins), ne négligez pas la valeur d’un peu de développement professionnel. Vous postulez à un emploi qui exige des compétences en codage léger ? Il existe littéralement des dizaines de tutoriels en ligne qui vous expliquent la plupart des bases, et beaucoup d’entre eux sont gratuits. Il en va de même pour la prise de parole en public, les médias sociaux et de nombreuses autres compétences en vogue que vous rencontrerez dans les descriptions de poste.

Lorsque vous disposez de tout l’Internet, vous pouvez créer votre propre programme d’amélioration personnelle et faire les premiers pas pour combler votre déficit de compétences. Et non, vous n’allez pas apprendre le JavaScript en trois jours (sauf si vous êtes vraiment, vraiment bon) – mais vous pouvez apprendre à parler, et montrer à vos interlocuteurs que vous êtes prêt à faire le travail nécessaire pour vous épanouir vraiment dans le poste.

Ayez confiance en vous, tentez l’impossible et vous vous en sortirez.


Suivez-nous sur 👍 facebook | linkedin